94 ans de déni : ça suffit !



Download 1.04 Mb.
bet10/19
Sana09.09.2017
Hajmi1.04 Mb.
1   ...   6   7   8   9   10   11   12   13   ...   19

TURQUIE


Turquie:l'aide du FMI à 45 Mds de dollars?

AFP
10/04/2009 | Mise à jour : 11:51 |

La Turquie pourrait recevoir une aide pouvant aller jusqu'à 45 milliards de dollars (34 mds d'euros) du Fonds monétaire international (FMI), ont affirmé les journaux turcs, s'appuyant sur des déclarations du ministre turc de l'Economie Mehmet Simsek.

"L'accord couvrira les besoins de financement externes de la Turquie" pendant la durée de sa mise en oeuvre, a déclaré le ministre lors d'un entretien avec un groupe de journalistes, sans donner de chiffres précis.

Sur la base de ces déclarations, le quotidien Radikal, interrogeant des spécialistes du dossier, a estimé que l'accord, qui pourrait avoir une durée de trois ans, pourrait apporter 45 milliards de dollars à la Turquie pour lui permettre d'affronter la crise mondiale.

D'autres journaux évoquent des montants différents, de 30 à 40 milliards de dollars notamment.


Selon le journal Taraf, le ministre a espéré s'attendre à ce que l'accord entre les parties puisse être conclu dans la première semaine de mai.

Ces informations ont fait monter les cours de la livre turque contre le dollar et l'euro et ont fait grimper l'ensemble des valeurs boursières.


A l'origine, le montant de l'accord était anticipé à 20 milliards de dollars (15,2 mds euros), selon les analystes.

Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré la semaine dernière que son pays souhaitait conclure "dès que possible" un accord avec le FMI et qu'une mission serait invitée courant avril à Ankara pour des discussions.

La Turquie et le FMI ont commencé à discuter en janvier d'un nouveau prêt pour prendre le relais d'un programme de 10 milliards de dollars sur trois ans, achevé en mai, qui a permis de stabiliser l'économie et de soutenir la croissance du pays.

Ankara a ensuite annoncé un accord dans les grandes lignes avec le FMI mais a fait savoir que certaines divergences persistaient et qu'une pause serait observée dans les discussions en raison de désaccords sur des points comme les dépenses publiques ou encore l'administration des impôts.

Le PIB turc s'est contracté de 6,2% au quatrième trimestre. La production industrielle de la Turquie a chuté de près d'un quart en février, par rapport à février 2008, suivant des statistiques officielles.
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/04/10/01011-20090410FILWWW00379-turquie-l-aide-du-fmi-a-45-mds-de-dollars-.php

LEAD 2 Accord de principe entre le FMI et la Turquie - Presse

vendredi 10 avril 2009 08h53

* Accord de principe avec le FMI, dit la presse

* Un accord de $45 milliards est évoqué

par Thomas Grove

ISTANBUL, 10 avril (Reuters) - La Turquie et le Fonds monétaire international (FMI) ont conclu un accord de principe sur les modalités d'un nouvel accord de prêt, rapporte la presse vendredi.

Les articles de presse, qui citent le ministre de l'Economie Mehmet Simsek, expliquent que l'accord couvrira les besoins de financement externes de la Turquie.

Le quotidien financier Referans cite Simsek déclarant à la presse qu'il espère voir l'accord approuvé par le FMI dans un délai de deux à trois semaines.

Cet accord, qui pourrait représenter 45 milliards de dollars et doit permettre à Ankara d'affronter la crise, aurait une durée de trois ans, écrit le quotidien Radikal. D'autres journaux évoquent des montants différents.

A l'origine, le montant de l'accord était anticipé à 20 milliards de dollars, ont déclaré des analystes.

Simsek, toujours cité par la presse, ajoute que le Premier ministre Tayyip Erdogan et le directeur général du FMI Dominique Strauss-Kahn ont passé un accord de principe sur les bases d'un accord définitif.

"Nous sommes tombé d'accord sur un ensemble de principes; dans ce cadre, notre espoir est de terminer le travail, côté turc, avant les réunions de printemps (du FMI)", dit Simsek.

L'un des principes essentiels du futur nouvel accord est d'éviter toute nouvelle mesure visant à augmenter les recettes budgétaires pour compenser la réduction de la TVA en particulier. Les deux parties ont également convenu de réduire les dépenses ou de fixer une limite au déficit budgétaire.

"C'est très positif et cela diminue le risque d'investissement associé à la Turquie. Dès lors, les investisseurs ne doivent pas se focaliser sur le montant absolu du prêt car ce n'est pas pertinent. Globalement, les anticipations positives ont encore la haute main sur le marché", commente Tera Stockbrokers dans une note.

La livre turque , qui avait progressé ces derniers temps dans l'espoir d'un accord, se traitait en hausse à 1,5620 contre le dollar dans les premiers échanges contre 1,5690 la veille en clôture.

Un précédent accord de prêt du FMI de 10 milliards de dollars était arrivé à expiration en mai dernier et les discussions sur un crédit stand-by avaient été suspendues en janvier en raison de désaccords sur des points tels que les dépenses publiques ou encore l'administration des impôts.

Le PIB turc s'est contracté de 6,2% au quatrième trimestre. La production industrielle de la Turquie a chuté de près d'un quart en février, par rapport à février 2008, suivant des statistiques publiées mercredi.

La demande intérieure et les exportations ont de la même manière fortement baissé et les analystes en concluent que la banque centrale continuera de réduire les taux d'intérêt dans le but de raviver la croissance.

(Version française Wilfrid Exbrayat)

http://fr.reuters.com/article/frEuroRpt/idFRLA61970520090410?pageNumber=1&virtualBrandChannel=0

Censure dans une prison type D de Diyarbakir

Le 8 avril 2009 • Catégorie: A la Une - Kurdistan - Turquie

L’agence de presse DIHA (Dicle Haber Ajansi) révèle qu’elle a reçu une lettre de Mr Sedat Akgök, détenu dans la prison type D de Diyarbakir, dont le contenu a été censuré par la Commission de lecture des courriers de la prison. Dans sa lettre, Mr Akgök témoigne de l’inefficacité de la politique carcérale à l’origine de la mort de nombreux détenus.

Le détenu entendait dénoncer les conditions de vie et la dégradation de l’état de santé des détenus dans la prison type D de Diyarbakir à l’agence de presse. Seulement, certains passages de la lettre ont été censurés par des gribouillages effectués par la Commission de lecture des courriers. Sur près de 7 paragraphes, 4 ont été griffonnés à l’encre bleue. La lettre est également percée à plusieurs endroits.

Une politique carcérale inefficace à l’origine de la mort:

L’agence de presse nous révèle que le détenu, dans sa lettre, dénoncait la commission venue enquêter sur les conditions de vie dans la prison de Diyarbakir après la mort successive de deux détenus, Mr Hasan Kert et Mr Besir Özer. Celle-ci avait conclu, après son enquête, qu’il n’y avait aucun problème. Pourtant, selon l’auteur de la lettre, des détenus meurent. Mr Sedat Akgök explique que les morts se feront de plus en plus nombreux dans ces conditions. Il explique par ailleurs qu’il faut écarter l’argument du “destin” pour expliquer la mort des détenus et se pencher sérieusement sur la dégradation de leur état de santé.

Pour Mr Akgök, à l’origine de la mort des détenus: la négligence. Il écrit “En résumé, en très peu de temps trois de nos amis sont morts, victimes de la politique carcérale de l’Etat. L’objectif principal de l’Etat: faire des victimes. Nous ne voulons plus qu’il y ait des morts. Nous attirons l’attention de tous sur ce problème”.

Source: Gündem Online



http://bersiv.com/a-la-une/1233-censure-dans-une-prison-type-d-de-diyarbakir/



    1. Do'stlaringiz bilan baham:
1   ...   6   7   8   9   10   11   12   13   ...   19


Ma'lumotlar bazasi mualliflik huquqi bilan himoyalangan ©hozir.org 2019
ma'muriyatiga murojaat qiling

    Bosh sahifa