Groupe de réflexion maternelle secteur Béarn Réunion du 22 / 03 / 07 Ecole Xavier Navarrot à Oloron



Download 16.55 Kb.
Sana10.09.2017
Hajmi16.55 Kb.
Groupe de réflexion maternelle secteur Béarn

Réunion du 22 / 03 / 07

Ecole Xavier Navarrot à Oloron
Présents : Aurélie Mazquiaran, Jenny Badia (Gurmençon), Sylvie Berriex (St Goin), Nicole Erbinartegaray (Gurmençon), Eric Bonnaventure (Moumour), Sylvia Cabrero (Eysus), Anne Marie Leblond (Xavier Navarrot Oloron), Nathalie Previtali(PE2 Moumour), Valérie Bagolle (Araujuzon), Laurence Dugas (Agnos), Odile Cauhape (Xavier Navarrot Oloron), Pierre Berges (cpc)
Excusées : Frédérique Renaudeau (Légugnon), Janine Martrenchar (Lédeuix), Anne Marie Hillau (Escou), Aline Casana (Etsaut)
Synthèse des principaux points abordés :
Deux thématiques ont été traitées :

- Le codage d’albums

- L’accueil et les rituels
En outre, une question a été soumise au groupe pour la prochaine séance de travail :

L’évaluation à l’entrée au CP. En effet, certains éléments du protocole semblent inquiéter des collègues en ce qui concerne le niveau de compétence attendu chez les élèves à cet instant de leur cursus scolaire dans le Cycle 2, ce qui remettrait en question les pratiques de classes en Grande Section notamment pour ce qui a trait à l’entrée dans la lecture / écriture.



1 / Le codage d’albums
Plusieurs témoignages de pratiques dans les classes et de productions ont été proposés.

Ils témoignent tous de l’intérêt de nos échanges qui tout en proposant des supports de thématiques d’activités communes donnent des déclinaisons dans les classes toutes très originales.


Eysus : Sylvia a présenté les albums réalisés. Le récit choisi était long et complexe. Le codage permettait de simplifier l’histoire tout en visant la création d’un album. Il y avait également un objectif de réflexion sur l’illustration :
Laurence a présenté le travail de la classe de Frédérique à Légugnon. Cette classe a codé un conte « en randonnée » avec une accumulation de personnages et des changements de lieux. L’objet fini est un livre avec des gommettes relatives aux différents personnages. L’aspect « structuration de l’espace » est primordial. Frédérique a réalisé des ateliers d’activités d’association de page codé et de page de l’album avec possibilité d’autocorrection.
Navarrot : Les classes d’Odile et d’Anne Marie vont échanger leurs productions. Les élèves d’Odile ont codé Roule Galette. L’objet fini n’est pas un livre mais un jeu d’images séquentielles que les élèves de l’autre classe devront remettre dans l’ordre. La restitution de l’histoire a été dictée à la maîtresse et copiée au dos de l’illustration.

Le travail mené dans la classe d’Anne Marie est en cours de réalisation, affiché au tableau ; le codage se fait page à page d’après une version de Boucle d’Or.

Gurmençon et Montory : ces deux classes ont déjà échangé leurs productions. La classe de Montory a produit l’histoire de Boucle d’or et les 3 ours et les élèves de Gurmençon ont codé « C’est moi le plus beau » de Mario Ramos sous la forme d’un rouleau de conte. Pantxika de Montory a lu 5 albums évoquant des loups. Les élèves devaient retrouver l’album codé et justifier leur choix.

2 / L’accueil / Les rituels
La notion d’accueil a été discutée. La place des parents dans la classe, le temps consacré à cet accueil.

Si tout le monde s’accorde à dire que ce « passage » entre la famille et l’école est un temps indispensable au bon fonctionnement de la classe.

La mise à disposition de certains jeux, matériels.. est orientée.

Eric : profite de ce temps pour être avec certains enfants, tout en accueillant les arrivants un par un. Une musique est en fond sonore, on doit pouvoir l’entendre. L’accueil est consacré aux enfants. Les discussions avec les parents sont rares, les discussions entre parents absolument évitées (ce n’est pas le dernier endroit où l’on cause !)

Pour d’autres, c’est l’occasion de discuter avec les parents.

Certains enfants sont à la garderie depuis tôt le matin, leurs parents ne les amènent donc jamais en classe.


Cet accueil est souvent différencié suivant les âges des enfants, notamment en ce qui concerne le temps passé par les parents dans la classe : dans le cas de classes multi-niveaux on privilégie les enfants de petites sections. On peut proposer aux élèves de grande section des activités d’entraînement (mémoire orthographique, travail à la règle, atelier de dénombrement, loto des lettres..)

Un signal marque souvent la fin de ce temps d’accueil. Le temps du rangement est conséquent.



Les rituels :
Ne pas confondre rituel et regroupement

Certaines activités rituelles peuvent s’organiser dans le temps d’accueil : les élèves responsables de la date (écriture et calendrier) travaillent en autonomie pendant l’accueil. Seule la communication au groupe se fait pendant le temps de regroupement.

Les élèves peuvent noter leur présence à l’école en arrivant

-Le temps passé à ces activités :

Celui-ci dépend de la composition de la classe : le temps passé aux rituels de structuration du temps avec des élèves de petite section est nettement plus bref.
- Comment les différencier ?

Les contenus ne sont pas tous accessibles à tous les enfants de nos classes multi-niveaux. Tous les enfants ne sont pas présents à tous les instants du regroupement « pause pipi » les petits quittent le regroupement pour s’engager dans des activités.


- Comment faire pour que ces temps ne soient pas trop longs ?

Alterner avec des chants ou des comptines.

On constate que les consignes sont généralement passées en fin de regroupement, l’écoute est alors plus difficile. Ce sera un point à rediscuter !
- Comment faire en sorte que les enfants apprennent ? Varier dans l’année les contenus des activités rituelles, envisager une progression sur ces apprentissages, évaluer les compétences des élèves, programmer les contenus qui donnent du rythme à ces temps de regroupement
- Quels contenus d’activités ?

Des jeux de rythmes : permettent de faciliter la concentration des enfants (les situations choisies permettent à tous d’accéder à l’activité)

Certains regroupements ont une dominante littéraire avec lecture d’un album autour duquel seront orientées les activités de la journée.

Boîte au trésor (Eric ): il s’agit d’une situation de langage. La boîte contient un certain nombre d’objets dont il faut se souvenir et qu’il faut nommer. On ajoute des objets. Lorsque le nombre d’objets est très important, la classe envisage un codage pour se souvenir du contenu de la boîte.


La prochaine réunion :


Ecole d’Agnos le jeudi 10 mai à 17 h 30
Thématiques abordées :
- La question posée en première partie de cet écrit concernant l’évaluation à l’entrée au CP

- Poursuite sur les échanges concernant les contenus des rituels

Les secrétaires
Nicole Erbinartegaray, Pierre Berges


Groupe Maternelle Oloron 2006-2007 Nicole Erbinartegaray, Pierre Berges




Do'stlaringiz bilan baham:


Ma'lumotlar bazasi mualliflik huquqi bilan himoyalangan ©hozir.org 2017
ma'muriyatiga murojaat qiling

    Bosh sahifa